Un design durable et responsable

Curl up+

Rita Koralevics

Rita Koralevics est une artiste hongroise, designer et fondatrice de Paper Up! où la designers conçoit tous ses produits dans la même démarche écologique : usage d’ingrédients recyclés, des produits faits à la main etc. Ces objets sont principalement composés de papier auquel ont été ajoutés d’autres composants organiques tels que le ciment, sciure, poussière et pigment. Curl Up+ est une gamme de vases minimalistes composés de différents matériaux tel que le papier et le ciment.

Lufa Series

Par Fernando Laposse

Fernando Laposse, jeune designer mexicain nous propose sa nouvelle collection baptisée Lufa Series, créations en auto-production autour d’une matière végétale : le loufah (luffa). Le luffa est un fruit comestible évoquant une citrouille ou un concombre. Il est issu d’une vigne tropicale très populaire en Asie, et facilement cultivable à grande échelle. Une fois séché, la chair fruit s’apparente mousse. Légèreté, translucidité, isolation thermique, malléable, absorbant les chocs, ce fruit offre de nouvelles perspectives d’utilisations une fois mélangé à d’autres matériaux comme le ciment par exemple.

Tropical walls panels

Rita Koralevics

Ce panneau mural, évoquant l’eau et la nature, a été conçu a destination d’une salle de Yoga afin d’aider symboliquement au processus de la relaxation et de la méditation. Ces panneaux, respectueux pour l’environnement sont réalisés en papier recyclé et solidifié par du ciment.

SEA ME

Par Studio Nienke Hoogvliet

Studio Nienke Hoogvliet est un studio de design créé par la designer Nienke Hoogvliet qui explore les champs de la recherche sur les matières, l’expérimentation et le design conceptuel essentiellement inspirés des ressources marines du à son enfance passée près de la mer. Ses recherches la mènent à expérimenter sur les algues et la peau de poisson.

Pour le projet SEA ME, Nienke a réalisé un tapis fait de fil d’algues, tissé à la main sur la base d’un filet de pêche.D’apparence brillante et soyeuse, cette matière évoque de manière inattendu le confort et l’esthétisme. La designer pose ainsi l’hypothèse que les algues pourraient faire partie des alternatives possibles pour l’industrie textile. Pour cause : les algues sont peu gourmande en nutriment et en eau, possèdent une belle croissance et se renouvellent vite.

adminvero
Share
This